Carnet de Bord


25/07
26
27
28
29
30
31
1/08
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25

Jeudi 23 Août 2001

Les courses

  C'est le bon moment pour faire nos vraies courses. Tapis, samovar... Un ultime tour des cafés de Bichkek, et ce sera notre dernière nuit kirghize.

 

Osh Bazar

  A croire que nous sommes vraiment tombés amoureux de cet endroit ! Et pourtant c'est pas un canon de beauté. Mais on y trouve des tapis, des samovars (parfois électriques), et plein d'autres choses. Après 2 tentatives de négociation, Antoine et Jérémie achètent chacun un grand tapis de 11 kg. La longue discussion entre la vendeuse et ses 2 clients, assez tendue et assistée par un jeune Kirghize qui parlait bien anglais, s'est terminée par un accord et par 3 jolis sourires. Chacun a eu ce qu'il voulait, et l'on peut maintenant remplir les papiers pour la douane. Au passage, il ne faut surtout pas hésiter à faire baisser le prix de la marchandise sur le papier, cela évite de trop gros frais de douane : nos tapis ont été vendus 2300 soms, déclarés à moins de 1000.

 

  Pendant ce temps, Chris, Etienne et Rémi font une autre boucle dans Osh Bazar. Ils s'achètent d'autres tapis, plus petits. Jérémie acquiert un samovar électrique, comme ça il pourra frimer à Grenoble !

 

Qui veut des pastèques ?

  En rentrant, nous nous arrêtons quelques instants au pied de notre immeuble. Cela fait 3 jours qu'un immense tas de pastèques gît dans la rue, avec un petit homme qui les surveille. Son lit est là, juste à côté, en plein air, et il prend soin de ses petites boules vertes. Rémi et Chris, incrédules, réveillent plus ou moins le vieux pour en acheter une. Les autres sont en embuscade derrière pour immortaliser l'instant.

   Le soir venu, nous finissons les restes : aubergines farcies, poissons séchés, vodka, pastèques, melons jaune. Demain, on rend les clés. Sniff...


2
3
4
5
6
7
8
9