La Kirghizie - Politique



Le Gouvernement et la politique

(ça compte dans un voyage)

  Depuis la nouvelle constitution de 1993 (voir l’histoire du pays), le pouvoir législatif est au parlement (le Jogorku Kenesh ou Conseil Suprême pour les nuls en kirghize). Mais bon, les Kirghizes n’étaient pas encore férus de lois à l’époque : en septembre 1994, ils n’ont pas réussi à obtenir un quorum (nombre minimal requis de membres présents ou représentés pour qu’une assemblée puisse valablement délibérer et prendre une décision, dixit le Robert) car seulement _ des députés étaient venus ! Du coup, on a créé une assemblée plus petite à deux chambres. Il y a l’Assemblée législative, avec 35 sièges d’élus nationaux et l’Assemblée du Peuple avec 70 sièges, basée sur une représentation régionale.

  Tous les membres sont élus pour 5 ans. Le Sud est représenté par 48 députés et le Nord par 57. C’est donc le Nord qui a le contrôle des décisions ! Un référendum en 1996 a étendu les pouvoirs du président aux dépends du législatif.

    Le président, élu au suffrage universel direct, est à la tête du pays pour cinq ans. Il nomme le Premier Ministre qui à son tour, forme son Cabinet des Ministres.
    Le pays est divisé en 7 régions ou dubans. Le gouvernement est prolongé par des conseils locaux, appelés keneshes (on comprend mieux le mot du départ, non ?). Si vous avez encore un doute sur la stabilité du régime politique, vous pouvez consulter le site du Ministère Français des Affaires Etrangères.

    Pour des nouvelles politiques plus fraîches, consultez notre page d'actualités.